La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 32

12 h 28             Serge a démarré en trombe quand je lui ai appris la nouvelle. Il fonce maintenant dans l’avenue de Larrieu toutes sirènes hurlantes alors que je tente de rappeler le réfugié irakien. Je mets le haut-parleur pour que mon coéquipier puisse entendre. Notre indic décroche à la seconde sonnerie.             — Mahmod Al-Askari ? commencé-je,Lire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 32 »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap.30&31

Jeudi 9 avril, 8 h 38             Passé la porte de la grande salle de réunion du second, je vois Jessica et Moki qui discutent en sirotant leurs cafés, assis autour des deux tables accolées au milieu de la pièce. Je les salue d’un geste doublé d’un sourire qu’ils ne rechignent pas à me retourner, puis m’installeLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap.30&31 »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 29

  22 h 41             Je sors du centre culturel des Mazades en premier et me dirige vers la Citroën C4 rouge de Marion Salois dont j’ai vérifié l’immatriculation dans le FNI l’après-midi même, juste après avoir rédigé et envoyé mon laïus sur l’affaire Dedieu au commissaire pour validation avant transmission à la presse. Le véhicule est garéLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 29 »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 28

18 h 23             Tous les membres du groupe sont sur le coup. Je leur ai exposé notre nouvelle mission en milieu de journée, après avoir reçu une réponse favorable de Gaudin au message que je lui ai adressé au sujet des informations données par Mahmod Al-Askari. Sans surprise, ils ont pris cette affaire de manière positiveLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 28 »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 27

Mercredi 8 avril, 6 h 56             Voilà, il vient de sortir de chez lui. Je le reconnais à son visage qu’il aurait pu tenter de vendre à l’industrie du cinéma. Je suis fier d’avoir eu le courage de quitter mon lit pour me poster dans cette rue du quartier de la Roseraie, et ceci assez tôtLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 27 »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 26

20 h 11             Je sors de la station de métro Reynerie et regagne la surface sur la place André Abal, une immense dalle bétonnée qui borde un petit lac artificiel cerné de barres d’immeubles. De multiples murailles grises dominent les eaux troubles, à l’image de la faune qui gravite autour, dans le parc qui le prolongeLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 26 »

« Apocalypse – Noir » de Koz : l’irruption de l’impossible

Publié sous un pseudonyme, ce roman se pare d’un voile de mystère qui lui va bien (cela dit, une simple recherche sur Google peut rapidement nous apprendre qu’il s’agit en fait d’Erwan Le Morhedec, un individu engagé en compagnie de qui j’ai peu de chances de battre le pavé…). Premier tome d’une série dont l’ambitionLire la suite « « Apocalypse – Noir » de Koz : l’irruption de l’impossible »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 25

10 h 6             Quand je débarque à l’étage de la brigade criminelle, une fois de plus en retard après avoir éteint par réflexe la sonnerie de mon réveil, je tombe sur Moki qui a posé sa carcasse juste devant mon bureau comme pour m’en interdire l’accès. Bien sûr, telle n’est pas son intention, car il enLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 25 »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 24

Mardi 7 avril, 1 h 12             Je ne trouve pas le sommeil.             Quand je suis revenu à Borderouge, j’ai bien tenté d’improviser une occupation susceptible de m’offrir quelques instants de répit, allumant d’abord le poste de télévision et zappant comme un forcené d’un débat politique à une émission de variétés, sans oublier plusieurs séries dontLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 24 »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 23

21 h 26 Une fois l’ascenseur stabilisé au sixième et dernier étage de ma bâtisse de Borderouge, je me rappelle que je dois ma fuite ridicule à Sophie. Purple Rain, c’est elle, en référence à une de ses chansons préférées qui rythmaient parfois nos ébats intimes, dans une de mes existences antérieures, alors que nous étions encoreLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 23 »

%d blogueurs aiment cette page :