Cadeau aux abonnés

Que feriez-vous pour l’éviter ?

Hantés par la perspective d’un effondrement, quatre amis se réfugient dans les Cévennes pour restaurer un hameau abandonné. Experts en nouvelles technologies, ils développent une application de coaching capable d’influencer ses utilisateurs dans le bon sens, au niveau individuel comme collectif. Pour accroître son efficacité et la nourrir de données exploitables, ils décident d’installer des caméras et des micros sur l’ensemble du site. Si ce sacrifice assure rapidement leur fortune, leur permettra-t-il d’éviter le pire?

Pour le savoir, abonnez-vous et recevez, en cadeau, le E-book du roman Couru d’avance :

Bien avant la catastrophe, quatre amis voulaient quitter la ville et vivre dans les Cévennes

Quelques mots,

en éclaireurs

Comme tant d’enfants du siècle, ils sont pétris de contradictions. Militants du retour à la terre, ils creusent le filon numérique. Et une fois les ruines restaurées, ils s’empressent de les connecter au réseau. En quête d’une nouvelle communauté, ils inventent des solidarités et favorisent le local. Mais en visant le succès, ils transforment leur village en bocal. Métamorphosées en souris, leurs vies nourrissent l’algorithme. Et si ses calculs assurent leur fortune, ils suscitent bien des convoitises. Ainsi sont semées les graines d’un drame…

COURU D’AVANCE

Ils ont restauré des ruines, comme pour conjurer celle du monde…

Et ils ont créé SELDON

Une coopérative

Nous avons créé une coopérative, expliqua Thomas, refoulant un sentiment de réminiscence. Les salariés sont les actionnaires majoritaires.

— Pourquoi avoir adopté ce type d’organisation ?

— Pour nous, SELDON ne pouvait se limiter à une simple société à but lucratif, continua-t-il à réciter. Son projet est beaucoup plus vaste. Il s’agit d’un choix de vie en symbiose avec notre environnement et surtout respectueux des personnes…

Une intelligence artificielle

Guilhem avait révisé son premier sentiment après l’avoir étudiée avec attention. Car en s’isolant dans un lieu retiré, ces gens ne présentaient finalement que peu de points communs avec tous ces rêveurs qui se lançaient dans des projets alternatifs en réponse à leur incapacité de se réaliser dans la société qui les avait vus naître (autant de tentatives vouées à l’échec à plus ou moins longue échéance…). Non, en se coupant de leurs contemporains, les instigateurs de SELDON avaient surtout décidé d’exposer leurs vies à une surveillance numérique de tous les instants, imaginant ainsi une expérience sociale dont ils étaient également les sujets, dans le but unique de perfectionner leur algorithme en le gavant d’une myriade de données.

Et ils ont réussi.

Ce sacrifice maîtrisé venait de leur offrir la richesse.

Un coach

Bien sûr, les nouvelles provenant du monde extérieur étaient angoissantes, mais Sibylle basculait dans l’optimisme. Leur invention pouvait contribuer à améliorer les choses. Ce soir, elle avait encore évoqué le sujet avec Stan. Le téléchargement de SELDON continuait à progresser, de même que le taux de consultation des utilisateurs, autant d’indices prouvant que l’application correspondait à leurs attentes. Si les gens étaient instruits des conséquences de leurs choix, ils pourraient mieux conduire leurs vies, en accord avec ce qu’ils étaient et aussi en ne compromettant pas leur environnement. La situation générale en serait forcément impactée. Ainsi, ils vivaient certainement l’aube d’une nouvelle ère qui réconcilierait l’homme et la nature. Le corps frémissant de plaisir, Sibylle vagabondait dans ces pensées lorsque Thomas se retourna vers elle.

Le philosophe les avait pourtant averti: « si tu regardes longtemps un abîme, l’abîme regarde aussi en toi »:

Ce qu’ils en pensent:

Une évocation intelligente et forte à la fois d’une démarche utopiste et de la façon dont parfois, pour créer un futur parfait, on est prêt à des compromissions peu démocratiques

Laurent Greusard, K-Libre

La plume de l’auteur, que j’ai retrouvée avec grand plaisir, nous plonge dans un suspense constant et une ambiance de plus en plus noire. Quand les masques tombent et que la vérité est dévoilée, nombreux sont ceux qui y laissent la vie

Bernie, Rainfolk’s diaries

%d blogueurs aiment cette page :