La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 37

9 h 38             Me voilà de retour dans notre nouveau bunker, la minuscule pièce un peu surchauffée et sans fenêtre que nous avons réquisitionnée pour abriter l’ordinateur censé répliquer celui de l’Irakien. Damien n’est pas encore là, mais j’ai repéré facilement les PDF qu’il a enregistrés dans un dossier placé directement sur le bureau. Ainsi, j’aiLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 37 »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 36

Vendredi 10 avril, 0 h 11             Épuisé, je jette les clés sur la commode installée dans le vestibule, claque la porte du pied et abandonne mes chaussures dans l’entrée. Mes orteils libérés, je me sens mieux et m’empresse de regagner ma chambre pour ajouter une pierre de plus au grand édifice du désordre. Je me dénudeLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 36 »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 35

19 h 36             Damien est sorti de la première page consultée pour revenir à l’accueil et cliquer sur une autre nommée « Indulgences ». L’écran affiche un tableur aux cellules remplies de données diverses. La barre verticale de déroulement indique que nous ne voyons qu’une infime partie des informations. Pour l’instant, la taille des caractères se révèle tropLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 35 »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 34

19 h 11             Je regarde l’écran en restant dubitatif devant le logo stylisé, blanc sur fond noir, représentant une chouette vue de face. La composition prend presque tout l’espace, à part six inscriptions qui cernent la figure centrale et sur lesquelles la flèche de la souris se transforme en une petite main, suggérant la présence d’unLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 34 »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 33

14 h 6             De retour au commissariat après avoir avalé un kebab sur le pouce dans le restaurant situé au bout de l’avenue Honoré Serres, je me rends directement dans les locaux du service de police scientifique avec mon butin, laissant le soin à Serge de revenir au bureau pour tenter de contacter nos coéquipiers etLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 33 »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 32

12 h 28             Serge a démarré en trombe quand je lui ai appris la nouvelle. Il fonce maintenant dans l’avenue de Larrieu toutes sirènes hurlantes alors que je tente de rappeler le réfugié irakien. Je mets le haut-parleur pour que mon coéquipier puisse entendre. Notre indic décroche à la seconde sonnerie.             — Mahmod Al-Askari ? commencé-je,Lire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 32 »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap.30&31

Jeudi 9 avril, 8 h 38             Passé la porte de la grande salle de réunion du second, je vois Jessica et Moki qui discutent en sirotant leurs cafés, assis autour des deux tables accolées au milieu de la pièce. Je les salue d’un geste doublé d’un sourire qu’ils ne rechignent pas à me retourner, puis m’installeLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap.30&31 »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 29

  22 h 41             Je sors du centre culturel des Mazades en premier et me dirige vers la Citroën C4 rouge de Marion Salois dont j’ai vérifié l’immatriculation dans le FNI l’après-midi même, juste après avoir rédigé et envoyé mon laïus sur l’affaire Dedieu au commissaire pour validation avant transmission à la presse. Le véhicule est garéLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 29 »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 28

18 h 23             Tous les membres du groupe sont sur le coup. Je leur ai exposé notre nouvelle mission en milieu de journée, après avoir reçu une réponse favorable de Gaudin au message que je lui ai adressé au sujet des informations données par Mahmod Al-Askari. Sans surprise, ils ont pris cette affaire de manière positiveLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 28 »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 27

Mercredi 8 avril, 6 h 56             Voilà, il vient de sortir de chez lui. Je le reconnais à son visage qu’il aurait pu tenter de vendre à l’industrie du cinéma. Je suis fier d’avoir eu le courage de quitter mon lit pour me poster dans cette rue du quartier de la Roseraie, et ceci assez tôtLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 27 »

%d blogueurs aiment cette page :