Lëd de Caryl Férey : le noir frappé glacé !

Un livre de Caryl Férey offre toujours un voyage. Cette fois, l’auteur quitte l’Amérique latine pour tourner son regard vers l’est, la Russie, puis prend la direction du Grand Nord et la ville de Norilsk, en Sibérie. La découverte de cet univers industriel et pétrifié par le froid représente à mon sens un des intérêtsLire la suite « Lëd de Caryl Férey : le noir frappé glacé ! »

Leonardo Padura – L’homme qui aimait les chiens : quand le noir éclaire l’histoire

Là, j’aborde un de mes romans favoris. Sur le podium, je le situe juste une marche derrière Le nom de la rose, mais peut-être parce que j’ai un faible pour le Moyen-âge et que j’ai découvert le bouquin de Umberto Eco à la sortie de l’adolescence, un âge qui facilite l’exacerbation des passions. Bref, leLire la suite « Leonardo Padura – L’homme qui aimait les chiens : quand le noir éclaire l’histoire »

Couru d’avance

L’application Seldon est une véritable révolution ! Son but ? Coacher les hommes dans leur quête d’un avenir écoresponsable. Fruit d’une collaboration entre quatre amis, le logiciel ravit les foules et gagne en popularité. Repéré par des sociétés concurrentes, il devient rapidement source de convoitise et promesse de lendemains radieux. Opposés depuis toujours au rachatLire la suite « Couru d’avance »

Implantés

Un roman mêlant polar et roman d’anticipation dans un Toulouse futuriste. … Les bottes frappent en cadence les pavés du Capitole. Rafles de clandestins, populations contrôlées et meurtre du préfet d’Occitanie annoncent l’abîme. Ainsi fléchissent nos corps… Implantés. Toulouse. Futur proche.Le déploiement de LUG s’achève dans la ville. Traçabilité, profilage, surveillance, ce nouveau dispositif apporteLire la suite « Implantés »

Sans jeu ni maître

Après le succès de « Ville rose sang  » Stéphane Furlan est de retour avec nouvelle enquête de Victor Bussy entre Toulouse et Lisbonne. À l’approche de Noël, alors que Toulouse se pare de ses habits de fête, Victor Bussy part à Lisbonne sur les traces des Cagoulés, ces braqueurs qui l’ont laissé pour mort lorsLire la suite « Sans jeu ni maître »

Ville rose sang

« Dix ans à arpenter le bitume parisien, à ne rêver que de lumière, chaleur et bière en terrasse. Que croyais-je ? Que les ténèbres s’éclipsaient au soleil ? Quel idiot ! Me voici contemplant, sidéré, une famille putréfiée, dès le tout premier jour de mon arrivée… » Victor Bussy revient avec sa famille dans sa villeLire la suite « Ville rose sang »

%d blogueurs aiment cette page :