Dolores Redondo, « La face nord du cœur » ou l’effroi du solo intégral.

Plantons rapidement le décor pour pouvoir ensuite parler de l’essentiel : tout débute par l’évocation d’un épisode traumatique vécue, dans sa jeunesse, par Amaia Salazar, à la fois héroïne de cette histoire et policière bénéficiant d’une intuition digne des plus grands enquêteurs. Entre parenthèses, ce point est intéressant, car par la suite le récit ne cessera deLire la suite « Dolores Redondo, « La face nord du cœur » ou l’effroi du solo intégral. »

%d blogueurs aiment cette page :