L’ange de Munich, de Fabiano Massimi : le diable se niche dans les détails.

Intéressé depuis longtemps par la montée du nazisme et ses conséquences tragiques, la parution de ce roman a attiré tout de suite mon attention. D’autant plus que je me sens orphelin depuis la disparition précoce de Philip Kerr et avec lui son héros récurrent, l’inspecteur Bernie Gunther, que j’ai eu le plaisir de suivre dansLire la suite « L’ange de Munich, de Fabiano Massimi : le diable se niche dans les détails. »

%d blogueurs aiment cette page :