Blog

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 37

9 h 38             Me voilà de retour dans notre nouveau bunker, la minuscule pièce un peu surchauffée et sans fenêtre que nous avons réquisitionnée pour abriter l’ordinateur censé répliquer celui de l’Irakien. Damien n’est pas encore là, mais j’ai repéré facilement les PDF qu’il a enregistrés dans un dossier placé directement sur le bureau. Ainsi, j’aiLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 37 »

« Cemetery Road » de Greg Iles : emporté par la sombre puissance du Mississippi

Après la trilogie de Brasier Noir, Greg Iles est devenu un de mes auteurs incontournables et je n’ai donc pas hésité à me procurer son dernier roman dès sa parution. Comme attendu, ce pavé de 768 pages m’a offert suffisamment de combustible pour visiter le sud des États-Unis (ici le Mississippi) pendant une bonne partieLire la suite « « Cemetery Road » de Greg Iles : emporté par la sombre puissance du Mississippi »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 36

Vendredi 10 avril, 0 h 11             Épuisé, je jette les clés sur la commode installée dans le vestibule, claque la porte du pied et abandonne mes chaussures dans l’entrée. Mes orteils libérés, je me sens mieux et m’empresse de regagner ma chambre pour ajouter une pierre de plus au grand édifice du désordre. Je me dénudeLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 36 »

« La Forêt sombre » de Liu Cixin : pour vivre heureux, vivons cachés !

Avertissement : cet article concerne la suite du roman « Le problème à trois corps » à qui j’ai consacré la première chronique postée sur ce blog (un peu trop courte, je ne le réalise que maintenant au regard de mes partages postérieurs : voilà pourquoi je vais tenter de me rattraper…). Si vous n’avez pas lu ce premierLire la suite « « La Forêt sombre » de Liu Cixin : pour vivre heureux, vivons cachés ! »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 35

19 h 36             Damien est sorti de la première page consultée pour revenir à l’accueil et cliquer sur une autre nommée « Indulgences ». L’écran affiche un tableur aux cellules remplies de données diverses. La barre verticale de déroulement indique que nous ne voyons qu’une infime partie des informations. Pour l’instant, la taille des caractères se révèle tropLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 35 »

« Le Jour où Kennedy n’est pas mort » de R. J. Ellory : la chronique d’une mort évitée

Je sors de mon premier roman de R. J. Ellory avec un avis mitigé. Pourtant, l’idée de départ est entraînante : John F. Kennedy étant toujours en vie après la date fatidique du 22 novembre 1963, le jour de son assassinat, ce livre se définit rapidement comme une uchronie et ce mystère suscite d’emblée l’intérêt. OnLire la suite « « Le Jour où Kennedy n’est pas mort » de R. J. Ellory : la chronique d’une mort évitée »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 34

19 h 11             Je regarde l’écran en restant dubitatif devant le logo stylisé, blanc sur fond noir, représentant une chouette vue de face. La composition prend presque tout l’espace, à part six inscriptions qui cernent la figure centrale et sur lesquelles la flèche de la souris se transforme en une petite main, suggérant la présence d’unLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 34 »

« Marseille 73 », de Dominique Manotti : les racines de la haine

Je découvre Dominique Manotti avec ce livre et c’est un coup de foudre ! Une conclusion s’impose : comment ai-je pu passer à côté de cette écrivaine pendant tout ce temps ? Associée à une évidence : j’ai maintenant du pain sur la planche pour rattraper mon retard, mais ce n’est pas pour me déplaire… Chouette ! Une nouvelle galaxieLire la suite « « Marseille 73 », de Dominique Manotti : les racines de la haine »

La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 33

14 h 6             De retour au commissariat après avoir avalé un kebab sur le pouce dans le restaurant situé au bout de l’avenue Honoré Serres, je me rends directement dans les locaux du service de police scientifique avec mon butin, laissant le soin à Serge de revenir au bureau pour tenter de contacter nos coéquipiers etLire la suite « La Brigade des Crimes Parfaits – Chap. 33 »

« La tempête qui vient », de James Ellroy : ce désastre qui ensauvage…

Un roman d’Ellroy vous marque à jamais. Pour moi, ce fut le cas avec « Un tueur sur la route », « Le Dahlia noir », ou encore « American tabloïd », entre autres… Et le phénomène s’est répété avec « La tempête qui vient », même si j’ai commis un sacrilège en le lisant avant « Perfidia », le premier livre de sa nouvelleLire la suite « « La tempête qui vient », de James Ellroy : ce désastre qui ensauvage… »

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.


Abonnez-vous à mon blog

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.

%d blogueurs aiment cette page :